Stratégie à la Une : La taille des tapis en tournois (1ère partie)

Vous êtes-vous déjà retrouvé avec un faible tapis en un tournoi, sans savoir comment jouer ?

Ou au contraire disposiez-vous d’un montant de jetons conséquent, mais hésitiez-vous entre agressivité ou prudence ?

Le Blog Everest Poker & Betclic répond à ces questions, à travers un nouvel article Stratégie à la Une sur la taille des tapis en tournois !

tailledestapis

En Texas Hold’em No Limit, la taille des tapis a une importance cruciale.

Vous devez toujours connaître la taille de votre tapis, mais également estimer la taille du tapis des joueurs à votre table. Et cela est d’autant plus déterminant en tournoi.

En effet, les blindes augmentant progressivement, il est nécessaire d’évaluer qui a un stack confortable, qui commence à avoir un petit tapis et surtout qui domine la table avec une masse de jetons.

Dans un Sit & Go ou un MTT, on évalue souvent le tapis en nombre de grosses blindes (BB). Par exemple si les blindes sont à 100/200 et que vous disposez de 5.000 jetons devant vous, vous possédez alors 25 BB (5.000/200 =25).

  • Si vous avez plus de 30 BB, vous n’avez pas de souci à vous faire : vous disposez d’un tapis conséquent et pouvez jouer des coups développés.
  • Entre 20 et 30 BB, vous devez commencer à être un peu plus agressif et essayer de voler les blindes pour maintenir votre tapis à flot.
  • Entre 10 et 20 BB, vous devez être agressif et saisir les moindres opportunités qui se présentent à vous pour renflouer votre tapis.
  • En revanche, à 10 BB ou moins, vous n’avez souvent plus qu’une solution : faire tapis !

Comment jouer avec un tapis Deepstack (30 BB et plus) ?

Avec un tapis Deepstack de 30 BB ou plus, vous pouvez jouer un poker classique : c’est-à-dire relancer, sur-relancer, miser à toutes les streets, effectuer des check-raise, 3-bet light, new-york backraise…

Vous avez la profondeur de tapis suffisante pour développer des coups et amener vos mains jusqu’à la river. Votre sélection de mains est donc la même que d’habitude, vous n’avez pas de changement à effectuer dans votre jeu et vous pouvez conserver votre style de jeu habituel (serré-agressif, large-agressif, prudent, hyper-agressif…).

Voler les blindes n’est pas une priorité et vous n’avez pas à forcer le jeu en relançant avec des mains moyennes pour gagner des pots. Vous êtes dans une zone de confort relativement tranquille.

tapis2

Comment jouer avec un tapis moyen (entre 20 et 30 BB) ?

Un tapis entre 20 et 30 BB vous donne une certaine liberté pour jouer mais vous ne devez pas vous endormir…

Pour maintenir votre stack, vous devez chercher des occasions de voler les blindes en fin de parole ou de relancer préflop et d’emporter le coup grâce à un continuation bet.

Faites également attention à ne pas créer un gros pot avec une main moyenne. Par exemple, vous relancez en position de cut-off avec ah8h.

Le bouton et la grosse blinde vous payent. Le flop est : qs8d4c. La grosse blinde checke et vous décidez de faire un continuation bet. Le bouton vous paye. La grosse blinde jette sa main. Le turn amène un ts.

Vous avez une décision compliquée à prendre. Le pot fait 21,5 BB : votre relance préflop à 3 BB, suivie par 2 joueurs (6 BB), plus la petite blinde (0,5 BB) et ensuite votre continuation bet de 6 BB suivi par le bouton.

Si vous aviez commencé au début du coup avec 25 BB par exemple, il ne vous en reste plus que 16. Si vous misez, vous devez donc faire tapis au turn, étant donné la taille du pot par rapport au tapis qu’il vous reste.

Mais vous n’avez que la troisième paire au board, et ne savez pas ce que détient le bouton. A-t-il une Dame ? Une paire intermédiaire ? Est-il sur un tirage ?

Vous n’en avez pas la moindre idée, vous avez construit un gros pot avec une main moyenne et maintenant vous pourriez commettre une grosse erreur, en faisant tapis avec la deuxième meilleure main voire en jetant la meilleure main.

Pour éviter ces casse-tête et préserver votre tapis, ne relancez pas avec des mains faibles ou moyennes, mais préférez des mains qui sont facilement jetables au flop, comme des paires moyennes ou des broadway fortes telles que AK, AQ ou encore KQ.

Faites moins de continuation bet quand vous n’avez pas touché le flop et n’hésitez pas à contrôler le pot en checkant en position avec une main correcte, mais pas monstrueuse.

Dans la suite de notre article, nous aborderons la stratégie à adopter avec un faible et très faible tapis.

Restez connectés pour le découvrir prochainement !

Exprimez vous!

*