Les connecteurs assortis : Une puissance cachée

Comment jouer les connecteurs assortis ou « suited connectors » ? 

C’est ce que vous allez découvrir dans ce nouvel article technique qui va vous enseigner comment utiliser ces mains spéculatives avec efficacité. Les connecteurs assortis sont des mains connectées, avec deux cartes de la même couleur comme Th 9h, 6s 5s, 8c 7c ou encore jd td.

Le but de cet article est de vous expliquer à quel moment et comment les jouer de la manière la plus avantageuse possible.

Vous allez apprendre leur véritable force et les jouer avec acuité et dextérité.

En termes de force brute, c’est-à-dire si on les compare avec les autres types de mains du poker, les connecteurs assortis sont plutôt faibles. En comparant les mains entre elles, on s’aperçoit de plusieurs choses…

connecteurs asPremier constat : à tapis préflop, les connecteurs assortis sont rarement favoris, et quand ils le sont, c’est de très peu. Leur intérêt ne vient donc pas de leur force pure, pourrait-on dire, mais de la manière dont vous allez les jouer.

Connecteurs assortis : Le gameplay

Il existe trois types de connecteurs assortis : les petits connecteurs assortis (2-3, 3-4, 4-5, 5-6,6-7), les connecteurs assortis intermédiaires (7-8, 8-9, 9-10), et les gros connecteurs assortis (J-10, J-Q, Q-K, K-A).

Nous n’allons cependant parler ici que des suited connectors compris entre 4-5 et J-10. Pourquoi ? Parce qu’en dehors de celles-ci, vos chances de former une suite sont plus faibles. Une main comme 3h 4h par exemple, n’a pas le recul suffisant et perd plusieurs % pour la quinte qu’une main comme Th 9h. De même les grosses cartes (K-Q, Q-J) sont plutôt jouées pour les valeurs faciales que pour leurs possibilités de quinte.

La fréquence de distribution des connecteurs assortis est de 2,11 %, soit environ 1 main sur 47. Ce qui signifie que vous n’allez pas voir souvent ce type de mains très souvent.

Connecteurs assortis : La force de la position

Les connecteurs assortis sont principalement jouables dans les dernières positions, c’est-à-dire au bouton (dernier de parole), au cut-off (position qui précède le bouton), voire au hijack (position qui précède le cut-off, soit deux sièges à droite du joueur au bouton).

Dans les positions avancées, vous risquez de subir une relance ou une sur-relance derrière vous, et sur le long terme, jouer ces mains hors de position vous coûtera de l’argent. Dans les positions de blindes, vous souffrez d’être le premier à parler postflop, et ce durant trois tours d’enchères. Les tirages que vous pourriez trouver seront donc bien plus difficiles à jouer que dans les dernières positions.

N’oubliez pas que les connecteurs assortis sont des mains à potentiel, mais nullement des mains faites, donc la position est cruciale pour calculer vos cotes et obtenir des cartes gratuites.

Connecteurs assortis : Une puissance cachée

La puissance des connecteurs assortis tient dans leur potentiel supérieur aux autres mains à obtenir plus souvent des suites et des couleurs. Plus particulièrement, ce sont des mains qui se dissimulent mieux que les cartes fortes, puisque lorsque vous obtenez une quinte notamment, elle est souvent assez bien cachée.

Par exemple, sur le board ci-dessous, il sera pour votre adversaire très difficile de vous voir sur une quinte. Vous avez donc de grandes chances de ramasser le pot, voire le tapis entier de votre opposant.

ex1caA l’inverse, dans le second exemple ci-dessous, votre force est plus visible et plus effrayante pour votre adversaire, étant donné la structure du tableau. Les joueurs jouant majoritairement avec de grosses cartes, vous êtes donc plus lisible et même un adversaire qui posséderait deux paires peut être quelque peu réticent à vous payer.

cs2Mais attention, les connecteurs seuls ne suffisent pas…

Vos cartes doivent être assorties pour vous donner également la possibilité de former une couleur. Avec deux cartes connectées, vous avez environ 6% de chances d’obtenir un tirage quinte bilatéral au flop. Mais quand elles sont assorties, vous obtenez en plus 11% de chances d’obtenir un tirage couleur.

Et c’est bien ce qui fait toute la différence entre jouer des connecteurs dissociés et des connecteurs assortis.

Retrouvez nous prochainement sur le Blog Everest Poker et Betclic, pour découvrir la deuxième partie des connecteurs assortis, qui vous dévoilera dans quelles conditions les jouer.

Exprimez vous!

*