Les connecteurs assortis : Dans quelles conditions les jouer ?

Jouez vos « suited connectors » dans les pots multijoueurs

De manière générale, vous devez jouer des connecteurs assortis dans les pots multijoueurs. Pourquoi ? Parce que comme vos probabilités d’obtenir une combinaison forte sont faibles, vous avez envie de la rentabiliser quand vous la touchez.

Et pour cela, il faut qu’il y ait un autre bon jeu en face de vous. Hors, avec plusieurs joueurs dans le coup, les chances que quelqu’un ait touché une forte main sont décuplées.

Face à un seul joueur, généralement un relanceur préflop, payer avec des connecteurs assortis dépend de plusieurs paramètres. Premièrement, comme vous partez avec une main plus faible que lui, vous ne pouvez pas seulement jouer pour toucher votre flop. Vous devez envisager de le bluffer de temps en temps, pour que votre call soit rentable. A cet égard la position est primordiale.

Ciblez les joueurs « TAG » serrés agressifs

Deuxièmement, vous espérez gagner gros quand vous toucherez. Hors pour vous octroyer une grosse fraction du tapis de votre adversaire, celui-ci doit avoir une main qui vaille la peine d’être défendue et jouée agressivement. Les joueurs serrés agressifs sont donc une bonne cible, puisqu’ils ne lâcheront pas facilement leur grosse paire ou leur As-Roi. Les joueurs larges auront moins souvent des mains de premier ordre donc vous ne rentabiliserez pas assez souvent votre action de payer préflop.

Suivez la règle des 5/10

Troisièmement, les hauteurs de tapis sont à prendre en compte pour jouer ces mains à potentiel. La règle très connue des 5/10 stipule que lorsque la relance préflop représente moins de 5% de votre tapis, vous pouvez caller sans hésitation. Lorsqu’elle est supérieure à 10% de votre tapis, le call n’est plus rentable, car le tapis de votre adversaire n’est pas assez important par rapport aux montants engagés.

Entre 5 et 10%, c’est à vous d’aviser en fonction de vos connaissances de l’adversaire.

ex1ca

Tenez-vous prêt à destacker vos adversaires avec les suited connectors

Gare aux joueurs agressifs à votre gauche

Faites toujours très attention quand vous payez avec une main de type connecteur assorti s’il reste des joueurs agressifs à votre gauche. Un de ces joueurs pourrait décider de squeezer et vous devriez alors abandonner votre mise. Le même cas de figure s’applique si vous payez la grosse blinde après plusieurs limpers, et qu’un joueur agressif derrière vous, décide de « punir » les limpers par une grosse relance.

Là encore, vous êtes pris au piège.

Défendre sa blinde avec des connecteurs assortis

1. La méthode forte : sur-relancer

De petite blinde, si plusieurs joueurs ont payé avant vous la grosse blinde, vous pouvez tout à fait compléter votre blinde avec ce genre de main. Même si vous serez hors-position, vous jouez votre main dans un pot multijoueurs à moindres frais, ce qui est l’objectif premier des suited connectors.

De grosse blinde, vous pouvez payer une relance modérée (2 à 4 fois la grosse blinde) si au moins un joueur a payé la relance avant vous.

Face à un joueur agressif au bouton ou au cut-off, qui vole visiblement souvent les blindes, deux options s’offrent à vous pour défendre votre blinde. La plus agressive est de le relancer. Ce n’est pas très courant avec des connecteurs assortis, mais cette façon de jouer peut être efficace pour plusieurs raisons.

Face à un joueur agressif au bouton, contrez-le avec des suited connectors !

En premier lieu, vous mettez la pression sur le relanceur, qui doit payer plus cher pour rentrer dans le coup. Il va souvent abandonner des mains moyennes, qui sont devant vous en termes d’espérance de gain comme des petits As, des Rois avec des kickers moyens ou des broadways qui sont fragiles et facilement dominables, Qd Js par exemple). Vous réalisez alors un profit net et une plus-value avec une main qui était moins bonne que celle de votre opposant !

En second lieu, s’il paye, vous avez repris l’initiative du coup. Comme vous êtes le premier à parler, vous allez utiliser ce désavantage en avantage, en effectuant un continuation bet d’au moins la moitié du pot. Si votre adversaire n’a pas grand-chose, il ne va pas souvent poursuivre le coup. Mais vous pouvez aussi toucher le flop, avec quelque chose comme deux paires ou un excellent tirage (combo avec une paire et un tirage couleur par exemple). Dans ce cas, vous misez pour la valeur et vous pourriez faire un joli profit si vous êtes suivi.

D’autant qu’en termes de dissimulation, vous représentez plutôt aux yeux de votre adversaire une paire servie forte ou des grosses cartes. Sur un flop 6-7-2, il ne pensera pas immédiatement que vous pouvez posséder 6-7 en main !

2. La méthode douce : caller la relance

Une deuxième façon de défendre ses blindes avec des connecteurs assortis est de simplement payer la relance. C’est un jeu plus passif, mais qui fonctionne mieux contre les adversaires LAG et les joueurs très agressifs en général. Pourquoi ? Parce que si vous relancez en 3 bet préflop un présumé voleur de blindes, ce type de joueur pourrait vous sur-relancer en 4 bet !

Auquel cas, vous êtes bien embêté avec votre suited connector !

Caller permet donc de voir le flop et de limiter les pertes. Si vous ne touchez rien, vous allez abandonner le plus souvent. Mais si vous touchez un tirage puissant ou une main faite, vous pouvez alors check/raiser votre adversaire agressif et récolter son continuation bet. A la longue, votre adversaire perdra beaucoup, surtout s’il s’entête dans le coup alors que vous détenez une bonne main.

Si vous restez longtemps à la même table, cette attitude de contre peut vous permettre d’obtenir des cartes gratuites, vos adversaires étant fatigués de se faire check/raiser régulièrement. Ou ils peuvent craquer et relancer votre check-raise. Si vous n’avez qu’un jeu moyen, vous pouvez lâcher votre main.

Mais avec un bon jeu, vous pouvez à nouveau les relancer, et ce pour la hauteur de leur tapis.

En conclusion, les connecteurs assortis présentent des caractéristiques intéressantes et sont des bonnes mains à intégrer dans votre plan de jeu pour tromper vos adversaires et leur faire commettre de grosses erreurs. Ils peuvent être utilisés offensivement ou défensivement, et dans de nombreuses configurations.

Alors, la prochaine fois que vous aurez 6h 5h en main, pensez à tout ce que vous pouvez réaliser avec de telles cartes !

 

Exprimez vous!

*