Interview : Les WSOP-E de Benjamin Pollak

Après avoir réussi sa rentrée des classes en remportant le 5.200€ NLHE 6Max Turbo de l’EPT de Barcelone, Benjamin Pollak est bien décidé à poursuivre sur sa lancée aux World Series Europe qui ont lieu en ce moment. Il profite d’une journée off pour nous livrer ses premières impressions à Berlin…

Comment se passent les WSOP Europe à Berlin pour le moment?

DSC_8466

D’un point de vue pokeristique, j’ai une dizaine de tournois à mon programme et j’avais pour cela accordé la plus grande importance à ma préparation. En effet, de retour de Vegas j’ai repris le chemin de la salle d’entraînement et j’ai également fait quelques séances de coaching mental avec Pier Gauthier pour appréhender aua mieux les tournois auxquels je comptais prendre part à Berlin.

J’avais beaucoup d’espoirs placés dans le premier tournoi puisqu’il s’agissait d’un tournoi Hold’Em 6Max, qui est mon format préféré. A l’issue du Day1, j’ai pu monter un stack confortable qui me permettait d’être au dessus de la moyenne. Malheureusement pour moi, le Day2 ne s’est pas passé de la même manière. En effet, j’ai rendu les armes à 26 left après avoir perdu un flip AJ Vs les 88 chez mon adversaire. Au delà de l’élimination, c’est toujours rageant de sortir à quelques positions des places payées! Pour autant, je n’avais de regrets à avoir et ce deep run m’a permis de gonfler mon capital confiance à bloc pour le 3.000€ PLO.

Le Day 1 de ce tournoi s’est plutôt bien passé. De fait, il a été assez tranquille jusqu’à un coup clé en fin de journée: sur des blinds à 800/1600, je relance 3500 au bouton avec As Qh 8x 8x. Je suis uniquement payé par la BB qui check lorsque le croupier dévoile Jx 7s 2s. Je Cbet et mon adversaire paye une nouvelle fois.

Le turn est un 8x et cette fois la BB lead pour 11k… je décide de me contenter de call en pensant que mon adversaire aurait certainement miser plus cher avec quinte et le positionne plutôt sur un moyen flushdraw avec sans doute un T ou un 9 en blocker.

La river est un 6s qui est une mauvaise carte d’après mon analyse. Et après le check de mon adversaire, je décide d’essayer d’arracher le coup en misant  très cher proche du pot size bet mettant en danger 80% de ses jetons. Mon adversaire tank pendant de longues minutes et finit par fold face up une couleur au K… je décide de lui montrer mon As en lui lançant un « good fold ». Je finis donc la journée avec près de 100.000 jetons, qui m’ont permis d’atteindre la table finale en remportant des coups sans showdown sans encombres.

Malheureusement pour moi, la table finale s’est moins bien passée. Côté stratégie, j’avais décidé de jouer tight. En effet, étant un jeu sans ante, je pensais que les adversaires allaient chercher des spots ce qui me permettrait de prendre des places dans le payout. Malheureusement pour moi, les quelques spots que j’ai pu prendre ont tourné à mon désavantage. Au 2eme round j’ouvre Ad As Qd[9h et décide de limp 6k pour pouvoir mixer ma range de limp par la suite. Nous sommes 3 à voir le flop : Td 7c 2h les 2 blinds chek et décide de faire de même sachant que j’ai peu de FE vu la structure du board. La turn est un 6c provoquant la même réaction chez mes adversaires. Je décide alors de Bet 11k dans 18. Le 9 que j’ai en main est déterminant dans mon choix. Seule la BB me call. La river est un 8s qui est sans doute la plus belle carte pour moi. Je tourne ma main en bluff en misant 24k. Mon adversaire a décidé de call avec seulement 2 paires… Me faisant tomber à 20bb. 1ère mauvaise nouvelles… La 2eme c’est lorsque je décide d’utiliser ma range de limp ‘solide’ en limpant utg 8c 6s 4c 3s. Mal m’a pris car la SB POT à 32k soit 30% de mes jetons. J’ai ici un spot pour doubler en connaissant quasiment la main de mon adversaire m’évitant toute erreurs post flop. Malheureusement le flop est venu KKK détruisant toutes équité à ma main. La suite a été à l’image de mon run en perdant mes derniers jetons avec Qh Qc 2c 2s contre 6h 6s 4s5c . J’ai été éliminé en 6e position pour 22,535€ de gains.

Je n’ai pas de regrets concernant la stratégie adoptée et ces deux deep run me permettent d’appréhender les prochains tournois avec le capital confiance gonflé à bloc.

Exprimez vous!

*