Fabrice Soulier: l’importance d’avoir conscience de son image au poker

Fabrice Soulier dresse le bilan de sa participation aux WSOPE de Berlin et EPT Malte, sous le prisme de l’importance d’avoir conscience de son image au poker…Depuis quelques mois, j’ai l’impression d’être Pierre Richard. La vie n’est pas un long fleuve tranquille et j’ai l’impression de me prendre les pieds dans le tapis à longueur de journée. J’ai revu « La Chèvre » avec grand plaisir il y a peu de temps et j’avoue qu’il y a un peu de ça: je crois que j’ai choppé le virus de la guigne!

wsop TF Berlin 2015-2

Crédit photo: fabfotos

D’aucuns diront qu’en même temps j’ai également choppé le virus de la whinite aiguë (du verbe « whiner » en anglais qui signifie râler allégrement :) ) mais mon point est que pour une raison que j’ignore, mes journées sont montées à l’envers: je veux chopper un truc, il tombe, je me cogne la tête en me relevant pour le ramasser. Standard!

Je crois en fait que c’est beaucoup lié au fait de ne plus dormir. Ma fille a 18 mois et elle fait ses nuits depuis longtemps mais je découvre qu’un enfant, la nuit, ça perd sa sucette, ça fait des cauchemars, ça a mal aux dents, ça a des gaz, ça se cogne, ça se réveille au moindre bruit etc… Bref, on dort peu.

Alors évidemment que ça a une influence sur mon jeu. Je prends plus de temps pour prendre mes décisions par exemple… Mais ce n’est pas le manque de sommeil qui va faire que je suis tout le temps de BB à l’augmentation, que mes table draw sont archi pourries ou que je perds pratiquement tous les gros coups allin preflop du tournoi…

OK j’arrête de râler :)

wsop TF Berlin 2015-1

Crédit photo: fabfotos

A Berlin toutefois, j’ai eu la chance (oui, oui!) de faire une nouvelle table finale WSOP, dans le 3k NLH. Cette TF a été particulièrement frustrante: je n’ai pas vu une main en 3h et j’ai terminé 7e sur un 70/30. Malgré tout, je suis content de mon parcours et de la solidité de mon jeu!

Après les WSOPe Berlin c’était l’EPT Malte, et un joli programme de tournois.

Voici une main intéressante que j’ai jouée dans les derniers jours de ce festival poker:

Nous sommes dans le High Roller à 10k et Je suis à une table très difficile avec Mike Mc Donald (récent gagnant du 25k High Roller), Igor Kourganov, Andrew Chen, Jeff Rossiter, et Dominic Nitsche avec qui je discute du fait que je ne vais pas re-entry vu ma mauvaise forme du moment. On parle de tout, de rien, du bébé, du poker, de notre finale Main Event WSOPe 2013, mais ce qui ressort de la discussion, c’est que ni lui ni moi ne nous sentons pousser un derrière bordé de nouilles à Malte. Mike Mc Donald, l’air de rien, a entendu toute la conversation…

Au poker, il y a une chose très importante, c’ est de toujours avoir conscience de son image : à une table, c’est la loi de la jungle et on veut toujours écraser le plus faible…

Vient alors ce coup. J’ai environ 48k. Mike 60k. Sur des blind 200/400. Mike McDonald open à 1000 UTG et je 3-bet AsJs au bouton à 2500. Il paie et le flop vient Jc9c3d. Mike check, je Cbet 3200, il paie. Turn 5c qui fait entrer les trèfles : check, check. River 6h: il check, je value 5200 et Mike McDonald me check-raise à 20k.

J’ai hésité à value cette river et maintenant c’est la tempête dans ma tête. Je tank, prends pas mal de temps pour respirer et bien réfléchir. Je finis par payer et remporte le coup quand il retourne AcKh.

Je savais que Mc Donald n’aurait jamais joué ce coup comme ça s’il ne m’avait pas entendu parler de mon manque de réussite/timing pourri en ce moment, il essayait clairement d’en profiter!

L’idée donc, c’est vraiment de rester suffisamment lucide et conscient de la vision que les adversaires ont de nous, que ce soit en période de good run comme de bad run, il faut avoir conscience de son image à tout moment.

Et c’est la même chose en cas de super good run : un mec qui run super good a une table aura beaucoup plus de crédit quand il check-raise river…

J’espère donc que pour mes prochains tournois, j’aurais l’image du mec qui touche tout et contre qui on n’a pas envie de jouer un coup !

Cet EPT Malte avait un joli programme de tournois. Je ne suis pourtant pas arrivé à inscrire un seul ITM. Je suis évidemment très déçu, puisque j’avais bien l’intention de scorer puisque le tournoi se passait « à la maison ». Du coup j’ai pris de nouvelles résolutions et suis décidé à prendre un nouveau départ en changeant de rythme de vie (dans la mesure du possible), en faisant plus d’exercice physique, en re-travaillant très fort certains aspects de mon jeu, et de mon mental…

Rendez-vous donc à dans quelques jours pour l’Everest Poker LIVE Marrakech! J’ai particulièrement hâte d’y retourner car non seulement il s’agit d’une ville que je trouve très belle et d’un pays dont j’adore la gastronomie, mais en plus, le tournoi se déroule dans le cadre splendide de la Mamounia ! Alors on se voit là-bas et n’hésitez pas à tenter de me marcher dessus à la table : je folderais. Ou pas ! Héhéhé :)

Je vous laisse découvrir une vidéo que nous avons tourné à Cannes avec Claire, pour vous montrer pourquoi on aime le Everest Poker LIVE.

Exprimez vous!

*