Benjamin Pollak dresse le bilan de son EPT Malta

Ce rocher, d’une superficie de 316km² a accueilli pendant 12 jours, plusieurs centaines de passionnés de poker venant participer aux 76 évènements que l’EPT proposait. De retour chez moi à Londres, il est temps de dresser le bilan de cette étape maltaise…

A peine arrivé, j’ai décidé de plonger directement dans le bain en m’inscrivant au Super High Roller à 25.000€ qui avait déjà débuté depuis la veille. Comme souvent, j’ai décidé de commencer directement en Day 2 avec un stack de 42BB, ce qui selon moi est amplement suffisant pour en découdre.

01

Crédit photo: Danny Maxwell

Après une dizaine d’heures de jeu, j’ai réussi à gérer mon tapis tout au long de cette 2eme journée pour atteindre la table finale qui s’avérait relevée! En plus de la satisfaction d’atteindre la table finale de ce tournoi, j’étais ravi de la présence de mon acolyte Sylvain Loosli.

Je possédais 26bb et beaucoup d’espoir. Malheureusement pour moi, le déroulement de cette table finale a été digne des pires scénarios d’horreur.

Après que Sylvain ait vu la sortie après un gros flip perdu AK vs QQ, je me suis retrouvé le 6eme tapis sur les 7 restants. Je devais avoir une gestion très stricte de mes jetons et avoir une sélection précise des spots. Ma stratégie était d’attendre un 5 ou 6 handed pour pouvoir accélérer la cadence et trouver des spot de resteal plus solides en fonction de la range plus large de mes adversaires.

Mais le scénario s’est avéré catastrophe : en 2h de jeu, j’ai assisté à 5 all-in & call, sans qu’un seul joueur ne prenne la sortie.

Si je rassemble tous les showdown, ce dénouement n’arriverai que : 0,2 x 0,7 x 0,7 x 0,5 x 0,5 = 0,0245

C’est à dire que 2,45% du temps nous restions en 7 handed … jusqu’à la sentence. Car vu comment les choses évoluaient, j’avais bien compris que j’allais être le prochain à passer sur le billard et qu’il allait falloir gagner un showdown. Malheureusement pour moi, cela ne s’est pas produit et j’ai pris la sortie en 7e position avec A2 vs AJ pour mes dernières 10bb.

Cette table finale m’a vraiment laissé un gout amer avec comme impression d’avoir été puni par le hasard ! Ces jours où justement vous réclamez juste un petit coup de pouce. Et des jours comme celui-là, il ne s’en répète pas énormément dans l’année …

Malgré tout, je suis plutôt satisfait du jeu que j’ai élaboré durant cette douzaine. J’y ai participé à de nombreux tournois, et réalisé 3 cashs pour un total de 95K€. Mais quel a été mon rendement ? Et bien pas si élevé que ça!

Si je fais le calcul j’ai participé à : 25 + 10 + 5 + 2 + 1,5 +2 + 5 + 2 +5 + 10 + 5 = 77,5€ de buy in au total.

Si j’y ajoute les frais nous pouvons facilement arrondir a 80k€ d’investissement durant cet EPT Maltais. Cela donne un maigre résultat net de 15k net ! Cela peut paraitre petit mais après tout, cela correspond à un ROI de pres de 19%. Si je compare ce résultat avec le taux préférentiel de meilleures banques en France qui plafonne à 4% à l’année… je me dis que ces 19% d’intérêts en 12 jours peuvent rester satisfaisants.

02Ces résultats me confortent une place de 22eme au Global Poker Index et me permet de garder la tête du classement français. Je compte bien conserver cette place pour la fin de l’année 2015. Cela risque d’être serré et la dernière ligne droite se fera en décembre lors de l’EPT de Prague.

D’ailleurs en début d’année je m’étais fixé 1M$ de cashout comme objectif et pour le moment je n’en suis qu’a 70% de mon objectif. Si j’atteins une table finale importante, j’espère que la variance sera de mon coté cette fois ci.

En attendant, mon prochain déplacement sera du 13 au 15 novembre à Marrakech pour l’Everest Poker Live histoire de capturer les derniers rayons de soleil avant l’hiver et de retrouver tous les joueurs habitués de ce circuit fort sympathiques.

Bonne chance sur les satellites où autres tables de Betclic Poker.fr

Exprimez vous!

*