10 conseils de Fabsoul pour bien débuter le poker en ligne

Ça y est, vous venez d’ouvrir votre compte sur Everest Poker.fr et vous voulez profiter au maximum de votre expérience poker ? Alors suivez mes conseils et amusez-vous !

Fabrice Soulier

1. Une bonne maîtrise de logiciel tu auras

Avant de commencer à jouer sur Everest Poker, il est important dans un premier temps, de se familiariser avec le logiciel de jeu. Everest Poker est intuitif et facile à utiliser, ce qui vous permettra de rapidement développer vos réflexes pour prendre des décisions. Je vous conseille de vous asseoir quelques minutes en cash game pour mieux comprendre et maîtriser le logiciel. Pour rappel, en cash game, vous pouvez vous asseoir et quitter à la table quand vous le souhaitez. Il peut s’agir d’un excellent entraînement avant de jouer des sessions plus longues, par exemple lors d’un des nombreux tournois organisés quotidiennement sur EverestPoker.

2. Les bons montants tu engageras

Il est très important de jouer pour des montants avec lesquels vous vous sentez à l’aise. Ces montants varient en fonction des joueurs mais tous devraient respecter le précepte suivant : « Ne joue jamais plus que ce que tu pourrais détester perdre ».

Ainsi donc, quelle que soit le type de partie que vous choisissez, il est important de toujours choisir des parties qui correspondent à vos moyens et envies : si gagner 10 euros dans un tournoi ne vous fait  pas plaisir, c’est que vous ne jouez pas assez cher. Et si être éliminé d’un tournoi à 10 euros vous rend malade toute la soirée, jouez deux tournois à 5 euros ou 10 à 1 euros. Pas de crainte, très rapidement vous saurez prendre vos marques et repérer quels sont vos tournois et tables préférés.

3. Sur tes tables préférées tu t’amuseras !

Face à la diversité des parties qui vous sont proposées sur les salles de poker en ligne, il est important de trouver votre format préféré. En effet, certains joueurs préfèrent jouer les tournois turbo avec une structure rapide ou à l’inverse, d’autres préfèreront des structures deepstack ou regular plus longues. De même, vous devrez faire le choix entre des tables full ring (10 joueurs), short handed (6 joueurs ou moins) ou des head´s up (tête à tête) si vous aimez l’action en permanence.

Une fois que vous y verrez plus clair concernant vos préférences de parties de poker et du moment que vous jouez dans vos moyens, le fun sera garanti.

4. La bonne méthode pour progresser tu suivras

Bien qu’il ne faille guère plus de 10 minutes pour apprendre les règles du poker, il faudra une vie entière pour en maîtriser toutes les facettes et subtilités.

N’hésitez pas à vous documenter pour progresser, mais faites-le progressivement: pas la peine de vous lancer tête baissée sur des forums ou des articles où vous ne comprenez pas un mot par phrase. Allez à votre rythme, achetez des livres pour débutants, lisez des articles sur internet qui correspondent à votre niveau et grimpez petit à petit en difficulté.

Vous pouvez également chercher à progresser en regardant des parties en ligne. Si vous cherchez à analyser les mains d’autres joueurs, regardez des joueurs gagnants réguliers aux plus hautes limites de jeu et essayez de comprendre ce qu’ils font et pourquoi ils le font.

5. Au début, le jeu tight agressif tu adopteras

Un des principaux enseignements à retenir quand vous débutez au poker, est qu’un jeu solide, avec une bonne sélection des mains de départ et de très rares bluffs peut s’avérer redoutablement efficace contre vos adversaires. Il va de soi que si au fil des mains, vos adversaires se rendent compte que vous jouez tight (serré), ils auront tendance à tenter de vous bluffer plus souvent. A vous de vous adapter à la situation en évitant de jouer de façon passive, en montrant de la résistance quand vous pensez que la valeur de votre main est supérieure à celle de votre adversaire.

6. Tes mains tu protègeras

Une des erreurs les plus répandues chez les débutants consiste à jouer trop passivement en se contentant de suivre (limp) au lieu de relancer préflop. Quand vous hésitez entre relancer ou payer, relancez! Non seulement ça vous permettra de montrer de la force pour préparer la suite du coup, mais en plus, ça vous permet de protéger la valeur de votre main, en réduisant le nombre d’adversaires que vous aurez à affronter postflop.

En effet, une paire d’as qui joue contre trois joueurs avec des poubelles, perd quasiment tout son avantage et n’a souvent plus qu’approximativement 25% de chances de remporter le pot. A l’inverse, une paire d’as contre un seul adversaire aura environ 80% de chances de remporter le coup.

C’est pourquoi vous avez tout intérêt à faire un peu de ménage préflop en relançant vos mains fortes!

7. Miser et pourquoi relancer tu sauras

Ça peut vous paraître simple et pourtant… c’est l’erreur la plus commune des débutants : ne pas savoir pourquoi ils ont misé. En effet, il n’existe en gros que deux raisons principales de mises : pour bluff (quand vous voulez faire passer une main qui vous bat) ou pour value (quand vous voulez faire payer une main moins bonne que la vôtre). Ensuite, vous pouvez aussi choisir de miser pour « faire du ménage » ou de faire un « blocking bet », mais ce sont des notions que vous apprendrez à maîtriser plus tard. Essayez donc de façon générale de toujours évaluer la range de main que peut avoir votre adversaire et donc, s’il est possible de le bluffer (si vous pensez qu’il peut passer sa main) ou si vous pouvez vous permettre, par exemple, de value kd jh sur 4c5djs8hTs sur les trois streets, cette question revenant à vous demander si, à la river, vous pouvez être payé par qdjd en face ou s’il aura trop souvent adjc (ce qui vous poussera à check/call, voire check/fold si vous êtes sûrs de votre coup). Confus ? C’est normal. Le poker, ça prend du temps mais avec de l’entrainement, petit à petit, toutes les pièces s’imbriqueront d’elles-mêmes.

8. Des notes sur les adversaires tu prendras

En effet, et ce surtout si vous jouez toujours dans les même tournois ou aux mêmes tables, n’hésitez pas à « marquer » vos adversaires d’une note (« très aggro » , « serrure », etc) et qui vous permettra de rapidement savoir à qui vous avez à faire. De cette façon, vous pourrez prendre un spot de 3-bet light (sur-relance avec une main moyenne) parce que vous pensez qu’il n’est pas fort  avec moins de risques. Ou folder une main de type axtx face à un joueur très tight qui relance en début de parole sans trop vous poser de questions. Bref, vous aurez des informations que vos adversaires n’auront pas forcément, ce qui est toujours une bonne chose. Au fil des parties, vous pourrez ainsi accumuler beaucoup d’informations importantes sur vos adversaires qui pourront vous être précieuses dans des parties futures.

9. Prendre du recul tu feras

La poker est un jeu où la chance tient une part importante sur le court terme. Et les pros ont tous des histoires de bad beat à raconter, toutes plus désagréables les unes que les autres (par exemple, se faire craquer kxkx par tx2x à la bulle du Main Event des WSOP peut faire parler tout seul pendant longtemps…) et il est inutile de vous dire que vous aussi, vous allez rapidement découvrir ce que le mot « backdoor flush de l’espace » veut dire. Donc plutôt que virer au pourpre, casser votre souris et  hurler à l’injustice pendant des heures, faites un break si vous jouez en cash game et en tournoi, levez-vous le temps de frapper dans un oreiller (ça vous coutera moins cher que dans votre écran), de boire un grand verre, de vous passer le visage sous l’eau et d’inspirer profondément avant de recommencer la partie, sinon, dites-vous juste que ça ira mieux le lendemain et éteignez tout simplement votre ordi pendant quelques heures !

10. Des échanges avec tes amis tu animeras

En effet, pour progresser, rien de tel que d’échanger et discuter avec d’autres joueurs. Avoir des avis extérieurs sur certaines mains difficiles vous permettra de progresser plus vite et de ne plus refaire les mêmes erreurs. De plus, le sentiment de faire partie d’une communauté et d’être réunis autour d’une même passion, est toujours des plus agréables ! Donc travaillez, profitez et surtout, amusez-vous ! Car n’oubliez pas que le poker c’est avant tout un jeu et un divertissement. Et ne vous laissez pas leurrer par des propos que vous pourriez entendre à droite et à gauche : même si le poker est un jeu formidable, il existe vraiment très peu de joueurs qui en vivent. En revanche, ceux qui s’amusent et gagnent un peu ici et là sont beaucoup plus nombreux ! Donc bonne chance et surtout amusez-vous !

Commentaires

  1. Merci pour ces 10 conseils qui peuvent être précieux pour les débutants et seulement pour les débutants. Il faudra penser à des conseils plus pro la prochaine fois même si c’est déjà une bonne étape.

Exprimez vous!

*